Tableau des résultats

Cap sur... Zackary beaudoin

Par -mercredi 28 Nov 2018

L’invité de cette semaine, n’est âgé que de 22 ans. Mais dès ses premiers coups de patins, dans l’uniforme du Climatisation Cloutier, il a laissé une forte impression, auprès des partisans, ainsi que du personnel Hockey de l’organisation, en inscrivant un tour du chapeau, dans une victoire de 8 à 5, à Joliette. Cette semaine, Cap sur… le numéro 10, Zackary Beaudoin.

 

P.L. – « D’abord, je te remercie, Zackary, d’avoir pris de ton temps, pour participer à cette entrevue. Je tiens d’abord, au nom de nos partisans, et des membres de l’organisation, à te féliciter, pour ton excellent début de saison. Peux-tu nous parler de toi, ainsi que de ton cheminement d’hockeyeur, ainsi que professionnel? »

 

Z.B. – « Mon cheminement hockey au niveau junior a débuté à 17 ans, à Lionel-Groulx, suite à une bonne saison Midget AAA, où j’ai amassé un total de 61 points en 36 rencontres. J’ai eu la chance de jouer sur la même ligne que Marc-Antoine Bouillon et nous avions la meilleure équipe de la ligue. J’ai remporté le titre de recrue de l’année, tandis que MA à été récipiendaire du titre de joueur le plus utile. J’ai joué quelques matchs à Moncton, dans la LHJMQ, mais j’ai vu mon droit de rester là-bas après Noël être refusé, suite à un règlement flou qui existait à ce moment. C’est ensuite, que je me suis dirigé dans la   LHJAAAQ, où j’ai évolué à l’âge de 18 ans à Sainte-Agathe (maintenant déménagés à St-Gabriel-de-Brandon). J’ai ensuite poursuivi mon parcours Junior à Saint-Jérôme, connaissant ma meilleure saison à 20 ans, avec 89 points. L’année dernière, suite à la fin de ma carrière Junior, j’ai opté pour la France à Dijon, où je me suis rendu avec trois autres Québécois, dont Marc-Antoine. Après un mois et demi passé là-bas, nous avons appris que l’équipe faisait faillite, et nous avons dû revenir à la maison. C’est alors que j’ai évolué à Bécancour, grâce à quelques amis qui portent les couleurs de cette équipe »

 

P.L. – « Tu as débuté ta carrière au niveau Senior, au sein du Formule Fitness de Bécancour, où tu as connu une saison courte, mais fort prometteuse, avec une récolte de quatre (4) points en six (6) rencontres. Puis, après une transaction et une libération, tu t’es retrouvé avec le Climatisation Cloutier. Qu’est-ce qui a fait que tu as joué aussi peu souvent à Bécancour? »

 

Z.B. – « Je ne crois pas avoir eu une chance de me faire valoir, et c’est ce qui explique le fait que j’ai joué seulement six parties. Cette année, par contre, je suis arrivé avec confiance, et ça a tout de suite cliqué, avec Masson. »

 

 

 

 

 

P.L. – « Dernièrement, tu as retrouvé un ancien coéquipier chez les Nordiques du Collège Lionel-Groulx, en la personne de Marc-Antoine Bouillon. Quel sentiment as-tu ressenti, en sachant que ton directeur-général Fabien Dubé, avait fait son acquisition, en tant qu’agent libre? Ça a dû faciliter votre jeu sur la patinoire, d’autant que tu avais déjà créé une belle chimie, avec Antoine Masson. »

 

Z.B. – « Après 2 parties, Fabien m’a fait part de son intérêt pour mon ami Bouillon, qui était agent libre. Nous avons su le convaincre de venir nous rejoindre au Cap. La chimie déjà présente entre nous deux, a contribué à faire de notre trio, une combinaison, qui pourrait être dangereuse. »

 

P.L. – « C’est le moins qu’on puisse dire, puisque depuis que votre trio est réuni, vous avez amassé un total de trente points, en seulement trois rencontres, dont seize seulement, contre Donnacona. Lors d’une entrevue, votre entraineur-chef Éric Haley, n’a pas hésité à qualifier votre trio de « Kid Line », allant même jusqu’à déclarer, que dans toutes ses années de hockey, jamais il n’avait vu autant de talent naturel. Qu’as-tu à dire, d’une telle déclaration, de ton entraîneur? »

 

Z.B. – « C’est très flatteur! Il a vu qu’on avait une bonne chimie en dehors de la glace, et il a osé nous essayer les 3 ensemble, même en considérant que nous sommes trois droitiers qui ont un style de jeu semblable. J’ajoute également, que c’est très agréable de savoir que de tels propos ont été proférés par Coach Haley. Ça démontre qu’il a confiance en nous, et sa nous inspire a tout donner à chaque match pour l’équipe. J’aime bien le nom « Kid Line » (rires), car ça nous représente bien. De plus, mes partenaires de trio sont deux gars qui voient la « game » de la même manière que moi. Ils sont tous les deux des excellents joueurs de hockey, donc, on a beaucoup de plaisir à jouer ensemble.

 

P.L. – « Pour terminer, quels mots as-tu à dire à nos nombreux partisans? »

 

Z.B. – « Je n’ai que des bons mots à vous dire. À chaque match, on sent le support que vous nous donnez, et c’est de ça qu’on a besoin! De notre côté on va tout donner à chaque match. Nous sommes une équipe qui a beaucoup, beaucoup de talent, qui allie un bon mélange de talent, et de robustesse. Depuis mon arrivée au sein de l’équipe, je n’ai pas vu un seul de nos hommes forts perdre un combat! Notre collectif est excitant à voir jouer, et en mon nom, ainsi que celui de tous mes coéquipiers, nous vous invitons, à continuer de venir nous encourager, et ce, en grand nombre!

 

Toute l’organisation du Climatisation Cloutier, désire remercier notre attaquant Zackary Beaudoin, pour sa générosité, dans le cadre de cet entretien. La semaine prochaine, l’invité sera un autre joueur d’attaque, le fougueux Kevin Rock.

 

Le Climatisation Cloutier : Une famille unie!