Défaite crève-cœur à Louiseville

Par -mardi 11 Déc 2018

Une semaine après avoir subi un revers de 6 à 3 devant leurs partisans, vos favoris ont eu à nouveau la chance d’en découdre, contre le Bellemare de Louiseville. Les nombreux amateurs entassés dans l’âtre louisevillois, ont eu droit à une confrontation digne des séries éliminatoires. Le gardien Philippe Gatien s’est signalé avec une performance de 41 arrêts, conduisant les siens à un deuxième triomphe en autant de rencontres cette saison, cette fois par la marque de 6 à 4, aux dépens de vos guerriers.

 

L’entraîneur-chef Éric Haley et son adjoint André Gendron étant suspendus, en raison d’événements survenus samedi dernier au Cap-de-la-Madeleine, c’est le directeur-général Fabien Dubé, qui a pris la barre de l’équipe, il était assisté de l’expérimenté Alain Groleau.

 

Les Bleus ont été les premiers à s’inscrire au pointage. À 3 :51, le capitaine Olivier Tardif a battu le cerbère louisevillois, pour inscrire son 6e de la présente campagne. Derek Morrissette s’est fait complice du but du numéro 72. À 6 :26, Jonathan Castonguay (5e) a ramené les deux équipes à la case départ. C’est avec une égalité, que les deux équipes ont retraité vers leurs vestiaires respectifs.

 

Dès la quatrième minute de jeu en période médiane, les locaux ont pris les devants, pour une première fois dans la rencontre. Jonathan Castonguay (6e), a trompé la vigilance de Sébastien Dubé-Rochon. Mais à 16 :56, Antoine Masson (4e) a profité d’une situation d’avantage numérique, pour créer à nouveau l’impasse dans la rencontre. Marc-Antoine Bouillon et Zackary Beaudoin se sont faits complice de l’ancien des Stingers de Concordia (CIS), sur la séquence. Les réjouissances ont cependant été de courte durée. À 17 :58, Jonathan Castonguay (7e), profitait à son tour d’une situation d’avantage numérique, pour compléter son tour du chapeau, et redonner les devants aux siens.

 

Les partisans des deux équipes ont ensuite eu droit à un troisième engagement endiablé. L’ancien du Climatisation Cloutier, Maxim Dufour est revenu hanter son ancienne formation. À 2 :46, son 6e filet de la saison, donnait une priorité de deux buts au Bellemare. Au lieu de se laisser décourager, vos guerriers ont fait une démonstration de caractère, pour inscrire deux buts sans réplique, et créer à nouveau l’égalité dans ce duel. À 5 :37, Marc-Olivier Groleau inscrivait son 3e filet de la campagne, aidé de Jérémie Janneteau et Marc-André Carré. Puis, à 11 :54, Antoine Masson (5e) récidivait, pour une seconde fois dans la rencontre. Mais le Bellemare, reconnu pour être des trouble-fête, ont profité des largesses défensives des visiteurs, ainsi que d’un filet désert, pour se sauver avec la victoire.

 

Sébastien Dubé-Rochon, qui n’a rien à se reprocher dans le revers des siens, a subi un 2e revers en cinq (5) sorties. Le gardien âgé de 23 ans a fait face à 33 lancers. Son vis-à-vis Philippe Gatien, qui a été spectaculaire, a fait face à un barrage de 45 tirs.

 

La prochaine rencontre de vos favoris, aura lieu ce vendredi, dès 20h30. Le Formule Fitness de Bécancour sera en visite à l’Aréna Jean-Guy Talbot.

 

En coulisses…

  • Malgré le revers, vos favoris ont fait preuve d’une force de caractère extrême, en revenant de l’arrière à deux reprises, contre une formation aguerrie comme le Bellemare. De quoi bâtir, pour les prochains duels des hommes d’Éric Haley.
  • Parlant de caractère, celui qui effectuait un retour dans l’uniforme bleu et blanc, Antoine Arsenault, a montré à ses patrons, ainsi qu’au Bellemare, de quel bois il se chauffe. En plus de s’impliquer au plan Hockey, l’ancien des Inouk de Granby (LHJAAAQ) a sorti les épaules. Parlez-en à l’attaquant Julien Houle, que le choix de première ronde au repêchage de l’an dernier a violement accueilli en zone défensive. Le Montréalais a également été crédité d’une mention d’assistance, sur le deuxième but de la soirée d’Antoine Masson, en deuxième période. Parions que son directeur-général doit en ce moment, se frotter les mains de satisfaction…
  • Au risque de se répéter, la « Kid Line », formée de Marc-Antoine Bouillon, Antoine Masson et Zackary Beaudoin a encore une fois brillé. Le triumvirat a multiplié les jeux spectaculaires, donnant de sérieux maux de tête à leurs adversaires.
  • Point de vue pugilistique, Maxime Sanon a dominé son adversaire. Le numéro 23 a obtenu sa revanche, contre le redoutable Antoine Guimond. Quant à Mailhot, il a livré un bon combat face à Cédric Verreault, un autre client pas du tout commode.

 

Le Climatisation Cloutier : Une famille unie!